mercredi 15 juillet 2009

Ti-coune

Un peu à la manière de Marco avec son collègue épais j'ai un voisin don l'intelligence fréquente le point de congélation. En effet le voisin épais en question enchaîne les stupidités une après l'autre.

Dernièrement gros épais à décidé de faire une rotation dans sa culture, car oui il fait de l'agriculture sur son terrain. Après 2 ans, il s'est rendu compte que les vers blancs n'était pas ce qu'il y a de plus payant. Il s'est ainsi recyclé dans une culture très variée. On y retrouve du trèfle, de la mauvaise herbe et de l'herbe à poux. Très originale et agréable a l'œil mais pourtant je ne pensais jamais qu'il ne pourrait attiré l'attention plus qu'en se moment et bien non je me trompais!!! Une bulle d'air au cerveau sans doute la poussé dans une élan artistique à peinturé sa porte de garage et de maison d'un bleu peu discret. Le résultat est... intéressant.

Je crois que Ti-coune est sans doute une des raisons pourquoi nous sommes en récession car mon arriéré préféré travail dans une banque et s'occupe probablement de votre argent de la même façon qu'il entretien sa maison... Bref il ne cessera jamais de me surprendre et c'est pourquoi je le remercie de me donné cette inspiration pour cette chronique.

7 commentaires:

  1. mouhahahaha j'ai trop hate de voir ca !
    j'ai toujours su qu'il avait du gout :)

    Emily

    RépondreSupprimer
  2. Eh calisse!!!

    Faut surtout pas qu'on présente ton Ti-Coune pis mon Monsieur Bricole de voisin... Non mais t'imagines la démesure lettre que ça prendrait?

    RépondreSupprimer
  3. Je pense malheureusement qu'il s'agirait d'un mélange dangereux classé Arme de destruction massive! Le Cambodge aurais l'air d'un camp de vacance a coté de ses deux là

    RépondreSupprimer
  4. J’aime bien ton stuff mon amis... ce l’fun de lire tes récits, moi aussi j’en ai plein de ti-counes autour de moi... pour ca que j’ai vendu ma télé...

    RépondreSupprimer
  5. Merci et en passant ta de très bon articles aussi sur ton blog :)

    RépondreSupprimer